Mac parle Thaï?

Mac parle Thaï? – Bernard Le Du

Et si vous demandiez à votre Mac de jouer les tutors ?
This post is French, but you can use Google Translate to get a quite good English version.
Votre Mac peut être un très bon répétiteur de langue, à tout hasard de Thaï. Il faut toutefois que votre Mac fonctionne sous Lion, Mountain Lion ou Maverciks, soit les versions 10.7, 10.8 et 10.9 d’OS X. Ces systèmes supportent en effet plusieurs « voix » de synthèse d’une belle finesse, dont deux voix thaïes: Narisa (Lion et Moutain Lion) et Kanya (arrivée avec Mavericks).
Les voix thaïex ne sont évidemment pas installées par défaut. Il faut demander leur installation via le panneau des Préférences du système Parole (Lion) ou Dictée vocale et Parole (Mountain Lion, Mavericks), à l’onglet Synthèse vocale.
Vous avez le choix ici de plusieurs langues, certaines pouvant être personnifiées par jusqu’à quatre voix, et rien ne vous empêche d’en télécharger plusieurs – c’est gratuit.
Prévoyez une bonne connexion, chaque voix « pesant » dans les 400 à 500 Mo.
Une fois les voix installées, il va falloir en choisir une par défaut, toujours dans le même le panneau des préférences du système. Donc, Narisa ou Kanya pour le thaï. Ensuite comment s’en servir ?
C’est très simple. Sélectionnez un texte écrit en script thaï que vous avez saisi vous-même ou copié. Désolé, mais les textes translitérés ne se « lisent » pas à haute voix.
Faites un clic-droit sur la souris ou l’quivalent sur le trackpad, ou tapez une combinaison de touches pour dérouler le menu contextuel dans lequel vous choisissez alors la commande Parole > Commencer la lecture. Voilà, c’est tout.
La voix est très correcte: les tons sont parfaitement rendus et le rythme de lecture est très proche de la réalité. Parfois, il y a quelques distorsions… mais rien de méchant. Et c’est pratique quand vous ne disposez pas une version pré-enregistrée d’un texte.
J’utilise beaucoup cette fonction.
Outre la qualité de la voix, on obtient de facto un «vérificateur sonore de l’orthographe». En effet, quand un mot est mal orthographié ou quand un marqueur de tonalité est mal placé, la voix thaïe stoppe la lecture normale et commence à épeler le mot… Ce qui s’entend immédiatement. Cela signale forcément un problème de saisie à identifier et à corriger avant de relancer la lecture. Comme il s’agit là d’une fonction « transversale » offerte par OS X, toutes les applications Mac qui gèrent du texte sont capables de recevoir du texte thaï qui peut être lu.
Il est aussi tout à fait possible de travailler sur un texte entier qui sera lu et enregistré, par exemple via GarageBand (ou Piezzo), puis transféré sur iPod, iPhone ou iPad pour entrainement (silencieux, sonore ou en shadowing). La « bande son » obtenue pourra même être éditée afin de ménager des blancs entre chaque phrase pour que vous ayez le temps de répéter dans votre tête (en transport en commun) ou à haute voix (lors d’une balade seul en forêt).
Si vous êtes sur Mac, je vous encourage vivement à utiliser les services vocaux de Narisa ou de Kanya.

bern2bern1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *